C’est une des images les plus célèbres de l’exploration spatiale entamée par l’Homme il y a 60 ans : la Terre vue des confins du Système solaire. Pour le 30e anniversaire de sa captation, à six milliards de kilomètres de notre monde, la Nasa a dévoilé une version revue et améliorée de cette image mythique.

Un portrait rare et attendrissant de notre Planète bleue, perdue au milieu de l’océan, immense et silencieux, de l’espace. Nous (re)découvrons combien nous vivons sur une île-confetti, isolée. Songez que nous étions déjà quelque 5,2 milliards d’habitants, le 14 février 1990, quand le vaisseau Voyager 1 a pris cette photo historique. Carl Sagan, qui a voulu que l’engin qui avait survolé les géantes Jupiter et Saturne, réalise un « portrait de famille » du Système solaire et a surnommé ce fragment d’une mosaïque de 60 images « Pale Blue Dot », un point bleu pâle. Un point, un petit pixel, et tant de formes de vie différentes concentrées.

Ce portrait de famille, où il ne manque que Mars et Mercure, a été réalisé juste avant que la vénérable sonde spatiale ne ferme l’œil par économie d’énergie pour son long périple en direction de l’espace interstellaire.

Aujourd’hui, 30 ans plus tard, Voyager 1 est à 22,2 milliards de kilomètres de la Terre, soit seulement 20 heures-lumière (voir where is Voyager 1 ?). Pour nous, habitants de la minuscule oasis Terre, c’est beaucoup, mais la prochaine étoile qu’elle approchera est encore, elle, à des dizaines de milliers d’années de voyage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Prière d'écrire votre commentaire
Prière d'entrer votre nom ici